Nos évènements de l’année

Loubess Party #1 et #2

Les LouBess Party mettent la lumière sur des créatrices marseillaises, les femmes, les personnes trans, les queers et l’amour ! On y trouvera du slam, du rap, des dj set, un open mic, mais aussi des invités surprises, une exposition, des ateliers création, des chants et un dj set !

Après une première édition réussie et pleine de surprises l’association Baham ARTS réitère son partenariat avec la boutique Loubess pour une nouvelle journée d’ateliers, de découvertes et d’open mic, le tout axé hip-hop et afrofuturisme !

Située au 10 rue Beauveau, Oumy qui a monté cette boutique nous propose de découvrir des artistes venu.es d’Afrique, d’Amérique du Sud, mais aussi d’Asie. C’est dans une ambiance chaleureuse que l’association Baham ARTS et Loubess vous proposent une programmation en commun qui met à l’honneur les artistes femmes et queers que ce soit sur les murs, durant les ateliers, dans la boutique mais aussi sur scène !



Me Too : « Toi aussi ? Oui moi aussi.. Et toi ? »

1 femme sur 3 subira des violences durant le cours de sa vie.
En moyenne, chaque année, 201 000 femmes se déclarent victimes de violences conjugales (physiques ou sexuelles).
1 femme sur 5 a été victime d’harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle.
Entre 2012 et 2013, les cas de LGBT-phobies ont augmenté de 78%.
En 2018 les personnes noires peuvent encore être réduites en esclavage dans certains pays.
L’association Baham ARTS et l’artiste Jamila Bouziane vous invitent à participer à partir de 18h30 à minuit à un débat organisé autour des violences envers les femmes, les minorités de genre et les personnes afros-descendantes.
S’en suivra un set musical de la djette WAKA de Baham Arts ainsi qu’un concert de Galgui Musik accompagné de nombreux guests.

TransDay of Remembrance

Le T-Dor, Journée du Souvenir Trans marque la commémoration des personnes trans assassinées dans l’année.

Nous comptons aujourd’hui 352 assassinats et suicides qui se sont déroulés durant l’année 2018, recensés par par le site http://tdor.translivesmatter.info

Ce nombre ne reflète pas la réalité puisque le comptage est effectué localement par un nombre réduit d’organisations et dans peu de pays. De plus, la plupart des crimes restent ignorés puisque le caractère transphobe n’est pas retenu par les autorités et que les suicides restent le plus souvent cantonnés à la sphère privée et/ou familiale.

Combien de personnes trans meurent dans le secret et sont enterré.es dans le silence ?

Dans un contexte français comme international d’attaques contre les personnes LGBTQIA+ et plus spécifiquement contre les personnes trans, il nous semblait important d’à la fois pleurer nos mort.es mais aussi et surtout célébrer nos luttes et nos survivances. Le silence est égal à la mort, nous avons donc prévu de faire du bruit tant que nous serons en vie.

Pin It on Pinterest

Share This